Ling Xi, la grâce et la douleur selon l'écrivaine chinoise de langue française

Ling Xi, la grâce et la douleur selon l'écrivaine chinoise de langue française

RFI
00:29:00
Link

About this episode


Ling Xi a quitté sa Chine natale en 1998 pour intégrer une grande école de commerce parisienne, elle a ensuite travaillé dans des sociétés financières. Elle est l'auteure en langue française de plusieurs fictions : «Été strident» (Actes Sud, 2006), «La Troisième moitié» (Maurice Nadeau, 2010) et «L’Épaule du cavalier» (Maurice Nadeau, 2016). Son nouveau roman «Gorge des Tambours» vient de paraître aux éditions Verdier.

 

"Au bourg des Vieux Ficus dans les années cinquante, tous les garçons méprisent Mu Er, pour sa beauté androgyne, et tous les garçons sont épris de sa Sixième Sœur, pour la même raison. La Sixième Sœur Mu, qui n’aime que Wang Wen, ne répond pourtant pas à sa déclaration d’amour et épouse en 1959 un inconnu, qu’elle suit dans un lointain désert. Après son départ, Wang Wen, à force de contempler les traits de la bien-aimée dans le visage de son ami Mu Er, finit par éprouver des sentiments troubles pour lui. Devenu officier de génie en 1965, Wang Wen ne reviendra pas du lieu de son affectation. À la nouvelle de sa mort sept ans plus tard, Mu Er demande la main de la sœur du défunt, Wang Ran, le garçon manqué qui a les manières viriles de son frère.

Bien des années plus tard, Mu Er a disparu mystérieusement et ce sont divers narrateurs, issus des familles Mu et Wang, qui se succèdent pour, autour de leurs propres obsessions, témoigner et mener l’enquête.

Dans cette fresque qui couvre plus d’un siècle d’histoire chinoise et reflète le conditionnement des individus, la mise au pas des instincts et l’aliénation des esprits en proie à la culpabilité, nous suivons trois générations de personnages – les grands-pères pêcheurs de cadavres ; la nommée Bellissime qui met au monde cinq filles avant de donner naissance à un fils, évitant ainsi la répudiation ; Mu Yi, le marinier au long cours, dont le faciès rappelle étonnement celui de son perroquet Gris-gris ; la Grêlée, mère du beau Wang Wen…

Jeux de miroirs aux multiples retournements, drames privés sur fond d’un siècle de tourmentes et de puritanisme poussé jusqu’à la terreur. Chant aux grandes amours manquées, à la douleur de l’espérance, à l’héroïque joie aux heures les plus sombres de l’adversité." (Présentation des éditions Verdier)